819 960-7088 info@anickroy.com
Sélectionner une page

D’emblée, vous pensez peut-être que cet article traitera des multiples façons de se retrouver en tant que personne. Être en mesure de pouvoir dire qui vous êtes, et ce clairement. D’une certaine façon, c’est ce que celui-ci vous permettra, mais en prenant l’avenue de l’identité que vous vous êtes octroyée avec les années.

 

Prenez quelques minutes pour lire jusqu’au bout. À moins que vous soyez de celles qui veulent des recettes simples et générales. Pour ma part, j’aime vous faire voyager au cœur de qui vous êtes par la réflexion notamment. C’est ainsi que vous saurez ce qui vous habite vraiment.

 

Avec les années vous avez accumulé un certain nombre de croyances à propos de vous qui ont fini par devenir une partie intégrante de votre personne. Des propos tenus par les autres que vous avez cru vrais ou encore ceux que vous avez vous-même observés. Avec le temps et le « focus », vous avez été en mesure de valider ces propos à force d’expériences venant les confirmer. Ce qui a fait naitre vos croyances à propos de vous. Et celles-ci déterminent votre image personnelle, votre estime et votre confiance en vous.

 

L’identité qui selon vous vous définit aujourd’hui est parsemée de vrai et de faux. Et c’est tout un challenge de décortiquer tout ça. Saviez-vous que le niveau de l’identité est celui le plus difficile à transformer ? Pour la simple raison que c’est de vous qu’il est question. De ce que vous pensez à propos de vous et qui vient ébranler cette image, vient aussi ébranler beaucoup d’autres choses.

 

Si vous êtes de celles qui veulent vivre votre vie à 100 %, de n’avoir aucun regret à votre mort, que d’apprendre à mieux vous connaitre pour vous transformer toujours dans une meilleure version de vous-même, vous êtes courageuse ! Et pour revisiter votre identité, vous devez l’être !

 

Ceci étant dit, je vais vous inviter à prendre conscience de qui vous êtes, de l’identité que vous portez depuis des années ou peut-être aussi que certaines parties sont nouvelles. Quoi qu’il en soit, c’est de cette façon que vous vous voyez. En faisant l’exercice que je vous propose dans cet article, vous serez à même de savoir ce qui vous aide, ce qui est plutôt neutre comme marqueur de votre identité et aussi ces traits que vous vous êtes octroyés, que vous croyez vrais et qui vous limitent dans le déploiement de votre potentiel.

 

Pour se faire, vous devrez passer par deux mots. Deux petits mots qui débutent une phrase et qui vous apposent des étiquettes consciemment ou non. Des étiquettes qui en viennent qu’à vous définir selon leur répétition. Deux petits mots puissants qui peuvent faire de vous une personne grandiose ou une toute petite personne en survie.

 

Le pouvoir du : JE SUIS !

 

Avez-vous remarqué le nombre de fois où vous employez « Je suis » en début de phrase pour parler de vous ? Probablement pas puisque c’est, comme bien d’autres formulations, un automatisme.

 

Il n’est pas question ici de JE FAIS, ou JE PEUX, etc. L’exercice est vraiment porté sur le JE SUIS qui est en lien direct, un lien puissant, avec votre identité. Pour cet exercice, assurez-vous de ne pas être dérangée pour un petit moment. Je vais vous inviter à prendre papier et crayon et vous fier à ce qui viendra lorsque vous direz : Je suis…

 

Au début, allez-y de manière déstructurée. Faites simplement vous questionner et compléter en disant :

Je suis…

Je suis…

Je suis…

Et laissez monter ce qui monte.

 

Vous aurez des réponses autant dans vos rôles quotidiens que dans vos qualificatifs — qualités, défauts, forces, faiblesses. Vous vous entendrez dire : Je suis une maman, une sœur, une conjointe, je suis une épuisée, je suis formidable, heureuse, chialeuse ou encore je suis grosse, pas bonne, laide ou jolie. Tout est bon à mettre en lumière.

 

Quand vous penserez avoir fini. Refaites un tour d’horizon en y allant plutôt de façon structurée.

Quels rôles meublent votre vie ? Quels sont les chapeaux que vous portez ?

Que pensez-vous de vous d’un point de vue qualité ? Je suis…

Que pensez-vous de vous face à vos défauts ? Je suis… ou encore Je ne suis pas…

Que disent les autres à votre propos ? Que je suis…

 

Au cours des jours qui viendront, observez ce que vous dites à propos de vous. En parlant aux autres ou simplement dans votre monologue interne. Et notez-les. En ayant fait l’exercice, vous avez amené à votre conscience les mots JE SUIS et vous serez plus à l’affût quand vous les utiliserez. Cela donnera une bonne idée de l’identité que vous vous êtes attribuée au cours de votre vie. Oui, vous allez avoir une bonne liste ! Et c’est correct. Compartimentez vos réponses si vous avez besoin de voir plus clair.

 

Quoi qu’il en soit, prenez-en conscience. Validez si pour vous c’est vrai ou faux. Si ça vous appartient ou non. Vérifiez en votre for intérieur votre propre vérité face à ce que vous venez de découvrir et faites le ménage nécessaire.

 

Ces deux petits mots sont très puissants. Ils ont le pouvoir de vous élever ou de votre attacher. Assurez-vous de transformer ce qui vous limite afin que vous puissiez vous élever tel que vous le désirez.

Alors, qui êtes-vous aujourd’hui ?

Les mots « JE SUIS » sont puissants ; faites attention où vous les accrochez.

A.L. Kitselman