819 960-7088 info@anickroy.com
Sélectionner une page

J’y ai cru longtemps et vous ?

Bien sûr ! Vous n’avez qu’à vouloir et vous pourrez ! L’inverse s’entend souvent aussi. Si vous ne pouvez pas, c’est que vous ne voulez pas assez. À la limite, certains diront que ça frôle la paresse. Voyons ! Qu’est-ce qui justifierait le fait que vous ne bougez pas, ne change pas, si ce n’est par manque de volonté ?

Est-ce que ça vous laisse une impression de déjà entendu à vous aussi ?

 

Et si je vous disais que la volonté ne suffit pas ?

 

La volonté à elle seule est l’équivalent d’envoyer dans l’univers un désir sans poser d’action par la suite. C’est comme si vous vous donniez des coups de pied aux fesses pleins de volonté dans le vide. Mais pourquoi dont ?

 

La volonté naît d’un déclencheur

 

La volonté arrive après qu’un élément déclencheur est fait son apparition dans votre vie et qui a généré soit du dégoût ou une quête de plaisir. Ce déclencheur vous a fait penser que plus jamais vous ne voulez ceci ou cela ou au contraire, ce serait dont bien « le fun » d’avoir ceci, de faire cela ou d’être comme ça !

Comme la volonté à elle seule ne suffit pas, voici selon moi, l’équation gagnante pour obtenir ce que vous voulez, voir se réaliser ce à quoi vous tenez ou concrétiser vos rêves.

 

La transformation de votre volonté en vision positive de ce qui pourrait être !

Comme dit précédemment, le déclencheur vous donnera le goût de changer ce qui ne va pas ou d’améliorer votre vie en partant à la conquête de ce que vous voulez. Définir votre vision sera toujours un atout et un point de départ indispensable. Votre vision sera votre boussole pour éviter de vous perdre dans le large ou vous échouer sur une côte qui ne vous ressemble pas.

 

Un sens profond qui ferait office de motivation solide

 

Une autre nécessité qui sera votre outil pendant les creux de votre quête. Lorsque votre pourquoi, donc le sens que vous donnerez à votre vision, est assez profond, en moment plus difficile, il sera votre bouée de sauvetage et vous empêchera donc de vous noyer sous les défis qui se présentent sur votre chemin. Oui il en aura, aussi bien se le dire maintenant !

 

Des objectifs pour clarifier les prochaines actions pour aller dans le sens de votre vision

 

Bien évidemment, vous ne pouvez pas y aller qu’avec votre grande vision sans la décortiquer en petites bouchées. Déterminez les premiers pas importants à faire et go ! Lancez-vous !

 

Un plan de match qui sera le gardien de vos objectifs

 

Vous savez où vous voulez aller, vous savez pourquoi, vous avez déterminé vos premières actions (objectifs) maintenant, vous devez définir comment vous y parviendrez ! Votre plan de match consistera en l’élaboration des stratégies et des moyens que vous comptez prendre pour y arriver. Au début quelques idées vous viendront et au fil de votre parcours, d’autres se montreront le bout du nez. Alors n’attendez pas le plan parfait et lancez-vous avec une première stratégie ! Vous ajusterez le tir en temps voulu.

 

Et de la discipline, du focus et du plaisir !

 

Attention, la discipline dont je parle n’est pas celle qui vous possiblement venue en tête lorsque vous l’avez lu. Souvent associé aux enfants, ici je vous parle de celle de faire ce que vous avez à faire pour y arriver même si ce soir, ou cette semaine, vous avez envie de « slaquer » la pédale et vous la couler douce ! Petite distinction à faire entre vous mettre la pression de faire ce que vous avez à faire et simplement le faire parce que le « nanane » au bout vous interpelle ! Dans le fond, vous voulez que ça change ? Agissez pour que ça se passe !

 

Le focus est simplement pour éviter de vous éparpiller à mille endroits ou dossiers en même temps pour finalement vous rendre compte que tout a avancé, mais d’un millimètre quand vous auriez pu faire des pas de géant.

 

Et toujours dans le plaisir ! Si vos objectifs, vos buts ne vous enthousiasment pas, c’est qu’ils ne sont pas pour toi. Si l’idée de vous rendre vers la vision que vous avez élaborée vous pèse, c’est que vous êtes carrément en dehors de votre track et un recul est nécessaire ici. Quand vous êtes sur votre track, vous prenez du plaisir à avancer. Oui il peut arriver des moments où c’est plus difficile mais le sens de votre projet sera toujours puissant pour vous aider à retrousser les manches et repartir avec entrain !

 

Quand on veut, on peut… du moment que nous sommes bien outillés !