819 960-7088 info@anickroy.com
Sélectionner une page

Êtes- vous dans un tourbillon dont vous ne voyez plus la sortie ? Que lorsque vous vous posez la question : qu’est-ce que je veux ? Vous entendez les mouches volées et c’est le néant total ?

 

Pour vous permettre d’accélérer la sortie du désert, je vais vous nommer une tactique à la fois simple et non magique pour au moins commencer votre réflexion quelque part.

Ne tombez pas en bas de votre chaise vu sa simplicité.

 

Mais juste avant,

Savoir ce que vous voulez, c’est être sûr de ce que vous désirez avoir ou accomplir dans votre vie — selon un dictionnaire en ligne.

 

Être sure ? Oui, dans une certaine mesure, mais apportons une nuance à cette certitude. Savoir ce que nous désirons ardemment dans notre vie évolue dans le temps, avec l’âge et aussi les expériences de la vie. Donc, peut-être devrions-nous nous permettre d’accepter le mouvement dans nos désirs d’avoir, d’être ou de faire. Certaines choses peuvent être fixes, comme d’autres non. Et c’est parfait ainsi !

 

Bien que certaines personnes sachent très jeune leur route à suivre, pour d’autres c’est un peu plus complexe et nébuleux comme exercice. Surtout quand la vie les a souvent empêché d’être eux-mêmes.

 

En fait, j’aimerais vous inviter ici à considérer que ce n’est pas la fin du monde de ne pas le savoir ce que vous voulez pour le reste de votre vie et loin de là. Et je vais aussi vous encourager à considérer l’importance de le savoir dans le but de vous créer une destination.

 

Contradictoire ? Non du tout ! L’essentiel du fait de savoir ce que nous voulons dans notre vie est de créer un sentiment d’enthousiasme afin que vous sachiez pourquoi vous vous lèvez chaque matin et un second sentiment, celui de fierté cette fois, produite par l’atteinte de vos buts, de ce que vous voulez.

 

Alors voici la tactique : débutez par ce que vous ne voulez plus dans votre vie !

 

Ce désordre autour de vous, ce manque de confiance qui vous empêche d’avancer, ce poids qui frappe votre estime de soi, ce travail qui ne vous plait pas, les fins de mois dans le rouge, le poids de la gestion familiale sur vos épaules, une amie qui gruge votre temps négativement, votre monologue interne qui n’est pas bienveillant à votre égard, etc.

 

Nommez-les tous !! Du plus simple au plus lourd.

 

Le but de partir de là n’est pas d’empirer votre situation en vous tapant sur la tête, mais bien de dresser un portrait d’où vous êtes pour ensuite voir vers quoi vous voulez aller à présent.

Alors, après avoir défini ce que vous ne voulez plus dans votre vie, je vais vous inviter à transformer chacun de ces points en intention positive. Ce qui veut dire, de nommer l’inverse.

 

La question à se poser ici c’est : Je ne veux plus X donc qu’est-ce que je veux à la place ?

  • Je ne veux plus ce surplus de poids donc je veux un poids santé par exemple.

  • Je ne veux plus avoir peur du jugement des autres donc je veux avoir confiance en moi

  • Je ne veux plus avoir la lourdeur de la gestion familiale sur les épaules donc je veux avoir de l’aide de la part de…

 

Ce sont des exemples. Partez de ce que vous avez sorti comme « je ne veux plus » et trouvez les mots, termes positifs qui vous interpelleront. L’important, c’est qu’en fin de compte, ça soit un objectif que vous allez avoir envie d’atteindre.

 

Votre liste n’en finit plus et ça vous décourage de tout transformer en intention positive ?

Pas de panique ! Choisissez vos priorités dans le lot. Mieux vaut avancer avec un objectif plutôt que de ne pas avancer du tout. Non ? Alors déterminez dans votre liste lequel ou lesquels vous nuisent le plus actuellement et transformez-les en version enthousiasmante que vous aurez le goût d’obtenir.

 

À partir de ce moment, engagez-vous à les atteindre afin de commencer à transformer votre vie. Si vous ne le faites pas, votre vie restera comme elle était avant l’exercice. Et j’ose dire avec une petite coche en dessous puisqu’à partir de cet instant, vous êtes pleinement consciente de ce qui vous agace, vous achales et ce dont vous ne voulez plus. C’est un peu plus difficile de faire semblant ensuite !

Si vous êtes rendue à lire l’article jusqu’à cette phrase-ci, c’est que vous avez quand même un certain intérêt sinon à quoi bon ? Vous auriez passé droit aux premières lignes non ?

Alors GO !

Si je vous résume la démarche;

  • Déterminer ce que vous ne voulez plus dans votre vie et en faire la liste écrite.

  • Transformer chaque énoncé ou les plus pertinents pour vous actuellement en intentions positives (ce que vous voulez à la place)

  • Choisir un ou des objectifs (maximum 2-3 pour commencer même idéalement 1 seul) et vous engager à les atteindre. Persévérer devant l’adversité, les commentaires des autres, etc. C’est de votre vie qu’il est question !

 

Et le dernier point dont je ne vous ai pas encore parlé, c’est être flexible. Accepter que ça ne se passe pas nécessairement à 100 % comme vous l’aviez prévu. Ce peut être plus rapide, plus lent ou devoir prendre un autre chemin par exemple. Votre objectif est fixe et la date, les moyens, les stratégies peuvent être flexibles sans problème. Vous avancerez vers son atteinte quand même !

À vos papiers et crayons ou encore l’écran de votre choix ! Je privilégie toujours l’écrit ! Plus puissant !

Faire l’exercice, c’est faire un pas vers le changement !

À quand votre rendez-vous avec vous pour mettre en place cette tactique ?